LA COMPLEXITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE


 

J’adore la complexité de la langue française :

  • Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ». C’est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.
  • « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ». C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun « e ».
  • L’anagramme de « guérison » est « soigneur » C’est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.
  • « Endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.
  • « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».
  • « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave. Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !
  • Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot. Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre , « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».
  • « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d’être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle. Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l’amour au pluriel. C’est ainsi !
  • · « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x].
  • « oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles. Eh oui !

 

Sophie Renouard

 


 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code